Stratégies afin d’intégrer les enfants à besoins particuliers à vos séances BOKS

Nous savons tous que les enfants ne font pas leurs 60 minutes d’activité physique quotidienne recommandées. Près de 20% des enfants vivent avec une déficience physique ou cognitive, ces enfants sont encore plus à risques de ne pas atteindre le niveau d’exercice nécessaire pour les maintenir en santé. 

J’offre le programme BOKS à l’école de mes enfants depuis 3 ans et je suis enchantée d’accueillir dans ma classe cette année, trois enfants ayant des besoins particuliers. Leurs merveilleux aideséducateurs les accompagnent et participent à leurs côtés. En tant qu’ancienne enseignante au primaire et éducatrice spécialisée, j’avoue que je suis peutêtre moins intimidée d’accueillir ces enfants. Il ne suffit que de quelques modifications pour inclure ces enfants afin qu’ils puissent eux aussi jouir des bienfaits de l’exercice! 

 Voici quelques stratégies à prendre en considération : 

  1. Assurez-vous que les enfants à besoins particuliers soient bien accueillis dans vos coursune des premières raisons pour laquelle les enfants à besoin particuliers ne participent pas: ils sont exclus de façon systématique.  
  2. Apprenez à connaitre les enfants communiquez avec le professeur/l’aide-éducateur/les parents pour connaitre leurs besoins et les aider du mieux que vous pouvez. Peutêtre ont-ils un problème avec les bruits assourdissants. De cette façon, si vous utilisez un sifflet pour attirer l’attention des enfants, vous serez en mesure de changer votre façon de faire en utilisant une main levée ou un claquement de mains. Plus vous en savez sur les enfants plus vous avez de chances de réussir votre cours. 
  3. Jetez un coup d’œil sur notre curriculum adapté pour les enfants à mobilité réduite chaises roulantes et marchettes n’ont plus à être interditesvous trouverez le curriculum adapté sur le portail de l’entraineur et voyez comment modifier les compétences afin d’inclure les enfants à mobilité réduite. 
  4. Restez positif et enthousiasteparce quà la fin de la journée, ce qui est important n’est pas que les enfants exécutent une planche parfaite ou courent dans la bonne direction, ce qui est important c’est qu’ils ont eu l’opportunité de bouger, de créer des liens avec leurs pairs et d’avoir du plaisir. Plus vous serez positif et enthousiaste plus les enfants auront du plaisir et meilleur sera leur relation avec l’activité physique. 

Kimberley Medeiros

Directrice, BOKS Canada