Pleins feux sur : Paige Meile

Une des facettes les plus merveilleuses du travail au siège social de BOKS est de voir comment le programme améliore la vie des élèves, des entraîneurs et des communautés – et de temps en temps, nous sommes contactés par des personnes ayant vécu une expérience BOKS tellement saisissante que nous devons la partager.

Paige Meile est l’une de ces personnes. Voici l’histoire de l’étoile BOKS, Paige Meile :

Notre équipe a entendu parler de Paige pour la première fois lorsque l’entraîneuse BOKS Katherine Bitzas nous a fait parvenir un courriel de la mère de Paige, Michelle. En lisant ce courriel, nous avons rapidement réalisé que Paige n’était pas une élève ordinaire. Nous avons donc fait nos valises et nous sommes allés au Connecticut pour rencontrer cette jeune fille qui avait été transformée par BOKS.

Quand j’ai serré la main de Paige pour la première fois, j’ai immédiatement pensé, « je dois avoir mal évalué son âge »; elle s’exprime et s’affirme si bien. Elle doit suivre notre programme pour l’école moyenne et non pas le programme pour l’école primaire. Je me trompais. Paige n’a que 10 ans et elle commençait la quatrième année, mais elle est beaucoup plus mature et gracieuse que la moyenne des enfants de 10 ans. J’ai été immédiatement impressionnée par Paige.

J’ai rencontré Paige et sa mère Michelle dans l’endroit préféré de Paige – Scoil Rince Luimni, son studio de danse irlandaise. Nous avons parlé de son expérience avec BOKS.

Michelle avait peint pour moi un portrait de Paige avant BOKS qui contrastait fortement avec la jeune femme assise à côté de moi. « Paige était si timide et si anxieuse à propos de l’école que nous avons dû lui enseigner à la maison pendant deux ans. Elle a même pensé à quitter la danse irlandaise qu’elle aime tellement », Michelle a déclaré. « BOKS a incité Page à aller à l’école. »

En participant à BOKS à l’école de Munger Hill à Westfield (au Massachusetts), Paige a été capable de se faire des amis, de développer la confiance en soi, de découvrir son esprit de compétition et, de façon encore plus transformatrice, elle a appris à aimer la forme physique. Paige a perdu 35 livres en participant à BOKS, mais sa transformation va bien au-delà de la perte de poids. « Elle réalise qu’elle aime la façon dont elle se sent quand elle est active et en forme », dit Michelle en partageant quelques photos de Paige prises avant et après son introduction à BOKS.

Après avoir parlé avec Paige, j’ai eu l’occasion de la voir effectuer sa danse irlandaise. Elle passe presque 8 heures par semaine dans ce studio à pratiquer ce qu’elle et sa mère décrivent comme étant « son truc ». J’ai demandé à Paige ce qu’elle aime le plus dans la danse. Elle a répondu, « tout ».

J’ai beaucoup appris en documentant la séance de Paige. La danse irlandaise n’est pas pour les cœurs fragiles – elle est physiquement exigeante et elle demande un effort de mémorisation et de coordination des pas associés à une musique rapide.

Paige est dynamique. Elle danse avec la tête haute et se pousse au-delà de ce que son professeur exige d’elle. Il est difficile de croire qu’une personne aussi talentueuse ait songé à quitter quelque chose qu’elle aime autant.

« Paige est une leader maintenant », ajoute Michelle. En fait, Paige veut devenir une « cheffe de file » de BOKS pour aider sa jeune sœur (qui semble être timide comme Paige) à participer à BOKS le matin.

J’ai tendu la main aux entraîneurs BOKS de Paige, Katherin Bitzas et Sue Pederson, qui ont ajouté : « Paige est une source d’inspiration pour nous. En apprenant comment BOKS l’a aidée, nous sommes encore plus déterminées à toucher le plus grand nombre d’enfants possible. »

« BOKS est génial », ajoute Paige avant de lacer ses chaussures et d’entrer dans sa classe de danse pour la troisième fois cette semaine.