Le traumatisme des cours d’éducation physique entraîne des problèmes de santé futurs

Un article publié récemment par le Daily Mail fournit les détails d’une étude qui démontre que les enfants sélectionnés en dernier lors des cours d’éducation physique ont davantage tendance à faire moins d’exercice à l’âge adulte.

Bien que cette découverte ne soit pas surprenante, elle est très préoccupante puisque les cours d’éducation physique standards sont axés sur la compétition et la note des enfants est basée sur leur participation. Si un enfant perd l’intérêt pour les cours d’éducation physique et la forme physique dès un jeune âge, il y a de grandes chances qu’il sera moins actif à l’âge adulte et donc plus susceptible de souffrir d’obésité, de maladie du cœur et d’une diminution de l’espérance de vie.

Les résultats d’une étude récente effectuée par l’Organisation mondiale de la santé valident cette étude qui démontre qu’une personne sur quatre est inactive à l’échelle mondiale. Malgré les efforts accrus pour sensibiliser les gens à ce problème, ces statistiques publiées en 2018 demeurent les mêmes que celles de 2001.

Les résultats provenant de l’étude du docteur Panteleimom Ekkekakis de l’université de l’Iowa suggèrent que les souvenirs des cours d’éducation physique peuvent avoir une certaine influence sur la perception de soi et le degré de sédentarité de la personne. Les experts croient que les cours d’éducation physique doivent viser le travail d’équipe plutôt que la performance individuelle afin d’améliorer le bien-être et la santé future de l’enfant.

Les cours d’éducation physique standards peuvent causer un stress aux enfants plutôt que leur permettre de dépenser de l’énergie. Plusieurs cours d’éducation physique incorporent des « jeux d’élimination » lors desquels certains élèves sont choisis en dernier ou tout simplement mis à l’écart, ce qui rend l’enfant malheureux et entraîne une perte d’intérêt à la participation de sa part. L’étude démontre aussi que 34 % des participants étaient embarrassés lorsqu’ils sont sélectionnés en dernier pour les sports d’équipe. Une femme a aussi ajouté le commentaire suivant à ce sujet : « Quand le médecin m’a dispensé des cours d’éducation physique, ce fut le plus beau jour de ma vie ».

À la suite des résultats de cette étude, nous avons parlé à certains de nos entraîneurs BOKS qui ont partagé leurs expériences traumatisantes lors des cours d’éducation physique. Une de nos entraîneuses étoiles, Jesse Farren James, dit : « j’avais un surplus de poids lors de ma croissance. Le cours d’éducation physique était donc une expérience horrible. L’activité physique n’était pas amusante – elle était embarrassante et inconfortable ».

Nous abordons ce problème avec le programme BOKS. Notre plan de cours est axé sur le plaisir, l’inclusion et l’absence de la compétition; le tout pour faire bouger les enfants sans le stress de ces « jeux d’élimination ». Le plan de cours de BOKS fournit aux enfants un environnement sécuritaire où ils peuvent pratiquer leurs compétences physiques au moyen du jeu tout en développant la confiance en soi et en adoptant de saines habitudes de vie.

Sachant que la préadolescence est une période essentielle au développement de l’enfant, nous sommes heureux d’annoncer que nous avons récemment amélioré notre plan de cours BOKS pour l’école moyenne. À l’origine, ce plan de cours comprenait une session traditionnelle de 12 semaines. Nous y avons ajouté une autre session qui combine des exercices fondamentaux et d’entraînement fonctionnel qui se conforment plus aux normes nationales d’éducation physique.

En fin de compte, nous voulons que plus d’enfants bougent. Cependant, nous voulons aussi que les enfants s’amusent afin qu’ils demeurent actifs tout au long de leur vie. En implantant BOKS à votre école, vous aidez les enfants à demeurer actifs et à adopter un mode de vie sain et heureux.

Si vous, ou quelqu’un que vous connaissez, désirez introduire BOKS dans votre communauté, cliquez ici pour enrôler votre école.

Kathleen Tullie

Directrice principale de la raison sociale Reebok, fondatrice et directrice générale du programme BOKS